AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Apistogramma eunotus

Aller en bas 
AuteurMessage
Boupette
Administrateur
Administrateur
avatar

Date d'inscription : 14/02/2011


MessageSujet: Apistogramma eunotus   Sam 18 Fév 2012, 16:42

Apistogramma eunotus
(Kullander, 1981)



Famille : Cichlidae
Sous-famille : n/a
Genre : Apistogramma
Espèce : eunotus
Groupe : regani
Complexe : eunotus
Synonyme : n/a

Répartition géographique :
Dans le système du bassin du Rio Ucayali, rivières du Pérou et régions adjacentes de la Colombie (limites : systèmes des rivières Japurá et Shahuaya). L’espèce a également été capturée pour l’exportation dans les rivières suivantes : Rio Marañón, Rio Napo, Rio Putumayo, Rio Tigre et Rio Yavari, avec de grandes variations de coloration selon les sites de collection (
à noter toutefois que ces variations ne suffisent pas pour les distinguer en espèces différentes). De par cette grande répartition géographique, les eaux d’origine sont complètement différentes parfois. Par exemple, on trouve cette espèce dans l’eau noire à Campo Verde (dans le système du Rio Ucayalí), mais aussi dans l’eau blanche (Rio Ucayali), où elle vit en sympathie avec A. cacatuoides, et dans l’eau claire (Rio Tahuáyo), où elle vit en sympathie avec A. panduro, Les variations entre les habitats sont ainsi grandes : dans des eaux d’aucune dureté (< 1°dGH avec une conductivité < 10μS/cm) ou au contraire dans des eaux à une dureté plus élevée (= 12°dGH avec une conductivité de 55μS/cm), et il en va de même pour les températures (de 18°C à 31°C) et le pH (de 5.5 à 8). La même remarque s’applique à leur environnement ; on trouve l’espèce dans des feuilles au fond d’une eau très basse (sur les berges des rivières à eau blanche), mais aussi dans des courants, sous des forêts, à des profondeurs allant jusqu’à un mètre ; ou dans des marécages sans courant, et même parfois dans des courants forts, exposés au soleil.

Introduction :
Espèce introduite dans le hobby en 1981 par des membres de la Deutschen Cichliden Gesellschaf (Société Allemande de Cichlidés).


Dimorphisme sexuel :
Le mâle a la caudale orange, les nageoires plus développées, avec des reflets bleus et verts, métalliques, sur le corps ; la femelle est plus petite, grise (mais jaune avec des lignes noires en période de reproduction).



Apistogramma cf. eunotus FO

Maintenance en aquarium :
Espèce vivant au fond de l’aquarium. Les mâles peuvent atteindre 8,5 cm, les femelles ne dépassent pas 6 cm. L’espèce est relativement facile à maintenir, mais demande de l’espace à cause de la taille des mâles et de leur activité. L’aquarium devrait être au minimum un 30 gallons avec beaucoup de cachettes, un substrat sombre, une végétation dense alternant avec des espaces de nage, du bois, des racines et des feuilles. Les mâles sont polygames ; il leur faut donc un territoire assez grand car ils vont contrôler un super-territoire qui contiendra plusieurs territoires plus petits pour les femelles. L’eau a peu d’importance, sauf si le couple est sauvage et que l’on en connaît l’origine ; dureté comprise entre 1°dGH et 12 °dGH, un peu acide (mais une eau légèrement alcaline est acceptable).


Comportement social :
Paisible en temps normal et peut être conservé avec des tétras par exemple, mais très territorial et agressif en période de reproduction, à la fois contre les mâles de la même espèce et contre tous les co-locataires de l’aquarium.


Régime alimentaire :
La nourriture vivante est préférée : larves de moustiques, daphnies, cyclopes.


Reproduction en aquarium :
Les femelles atteignent la maturation sexuelle à 5 mois, les mâles, eux, sont plus tardifs (8 mois). La température peut être comprise entre 23 et 30°C, l’eau neutre à mi-dure (pH jusqu’à 7,5). La femelle pond sur un support caché (dans un trou de racine, une grotte, une noix de coco par exemple), jusqu’à une centaine d’œufs, les alevins atteignent la nage libre environ 10 jours après la ponte, et ils acceptent immédiatement des nauplies d’artémias vivantes.


Degré de difficulté : 2-3
1 = pour débutant (très facile)
2 = pour des aquariophiles plus expérimentés (assez facile)
3 = pour des aquariophiles plus avancés (relativement difficile)
4 = pour des aquariophiles avancés (difficile)
5 = pour des experts (très difficile)[/size]

Remarques :
1) l'espèce Apistogramma eunotus n'a pas de A-number.
2) plusieurs espèces apparentées ont été répertoriées :
* Apistogramma cf. eunotus Shahuaya (A 73)
Dans le bassin du Rio Ucayali, population de Shahuaya.
* Apistogramma cf. eunotus Santa Ana (A 74)
Près de la ville de Santa Ana, population se trouvant dans un ruisseau d'eau claire
avec de nombreuses feuilles.
* Apistogramma cf. eunotus Tail-stripes (Schwanzstreifen) (A 77)
Pas de documentation sur la localité d'origine.
* Apistogramma cf. eunotus Orange-belly (Orangebauch)
Plusieurs formes se trouvant principalement dans une région de collines entre Iquitos et
Nauta, et dans des régions plus au sud, dans des courants d'eau noire ou d'eau claire des deux côtés de l'Amazone. Klossowski note que ces populations ont été isolées depuis si longtemps qu'elles sont sans doute en train de devenir des espèces différentes ou le sont déjà devenues.
* Apistogramma cf. eunotus Orange-tail (Orangeschwanz) (A 73 - A 76)
Plusieurs espèces différentes près de Campo Verde, dans le bassin du Rio Ucuyali et au haut du bassin amazonien près de Leticia (Pérou et Colombie).

Références :
Hans Baensch & Rüdiger Riehl, Aquarium Atlas, vol. 2 (Mergus, 1997) ;
Uwe Römer, Cichlid Atlas, vol. 1 (Mergus, 2002) ;
Ingo Koslowski, Die Buntbarsche Amerikas, vol. 2 (Ulmer, 2002).


Photos: Hélène Lagueux
©Aquamania

_________________
Passionnément, Hélène


Revenir en haut Aller en bas
http://boupette.jimdo.com
 
Apistogramma eunotus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquamania :: LES POISSONS :: Cichlidés sud-américains :: Apistogramma-
Sauter vers: